Formations

Membre APC

Quoi de neuf

à l'écoute ?...

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Bretagne Sud

 

Septembre 2021

Par l’équipage de Ker Jonathan

 

La flottille est composée de deux bateaux, avec chacun quatre équipiers :

  • Denis, Françoise, Brigitte et Michel naviguent sur un Sun-Odyssee 349,
  • Lionel, Christiane, Fred et François croisent à bord du First 31,7 « Ker Jonathan » dont voici l’aventure.
         
   
         

Samedi 4 septembre

Le voilier largue ses amarres à 10h après l’avitaillement de rigueur et l’incontournable inventaire. Au départ, le soleil est bien là, mais le vent se fait attendre. Heureusement, une fois au large, nous pouvons enfin voguer sous voiles.  Après 8h30 de navigation et 32 milles parcourus, nous arrivons à La Turballe. Le port est plein et nous squattons un emplacement libre. Survient le propriétaire de la place et force est d’aller nous amarrer à un ponton isolé, sans pouvoir bénéficier des services du port.

     
 
     

Dimanche 5 septembre

Du brouillard nous attend au réveil, puis le soleil se lève. Quant au vent, il s’est fait attendre jusqu’à 17h. Nous pouvons enfin envoyer le spi. Nous naviguons dans parc d’éoliennes en cours de construction. Un avis de la sécurité nous invite à sortir de la zone de travaux interdite à la navigation. Après avoir parcouru 34 milles en 10h30, nous mouillons sur bouée devant la Plage des Dames, sur l’île de Noirmoutier.

     
 
     

Lundi 6 septembre

Pour certains, le bain matinal est de rigueur. Nous quittons notre mouillage à 10h. Si le soleil brille, le vent n’est pas au rendez-vous, donc départ au moteur. A 12h30, Eole se réveille et nous permet d’envoyer le spi, nous naviguons à 6 nœuds. A 15h un bras de spi relâché se prend dans l’hélice. Et alors ? et alors ? super capitaine Lionel est arrivé, sans se presser... Il plonge et va libérer l'écoute volage. A 15h30, le vent tombe, le moteur reprend du service eu nous arrivons à 18h à Port-Joinville. Nous avons parcouru 29 milles en 8h.

         
   
         
   
         

Mardi 7 septembre

Journée à terre avec au programme visite de l’ile d’Yeu en voiture, shopping pour les amateurs et restaurant gastronomique, mais si !

Mercredi 8 septembre

Un orage violent anime la nuit, avant un départ à 9h, sous un grand soleil. Deux heures sous voiles et six heures au moteur sur une mer plate et sous un soleil brûlant. Après 33 milles couverts en 8h, nous arrivons à Pornic. Nous flânons en ville et succombons à des plaisirs sucrés, en l’occurrence des caramels.

Jeudi 9 septembre

Toutes les conditions d’une belle navigation bretonne sont réunies : vent fort atteignant 17 nœuds, pointes de vitesse à 7 nœuds, ciel couvert, mer formée, vestes de quart et cirés de rigueur. Heureusement, personne n’est malade. Partis à 9h45, nous arrivons au port de Sauzon sur Belle-Ile à 19h. Nous mouillons sur boule après 48 milles couverts en 9h13.

Vendredi 10 septembre

La nuit a été agitée, clapot et roulis, chocs sur la bouée, concert de drisses. Nous quittons notre mouillage dès 8h. Il pleut, vent de 15 nœuds avec rafales à 17, grosses vagues. Puis tout s’améliore : le soleil revient, le vent mollit à 13 nœuds, la mer se calme. Nous passons devant la la mythique tourelle de « La Teignouse » pour atteindre Le Crouesty à 12h, après avoir couvert 18 miles au terme de 4 h de navigation. L’heure est au rangement, au tri des excédents, au ménage, à l’inventaire…

         
   
         

Conclusion

Nous avons parcouru 195 milles en 48 heures de navigation, soit une moyenne générale de 4 nœuds.

Enfin et surtout pour nos deux bateaux : super croisière, navigations variées, ambiance inoubliable.

 

 

© Auvergne Plaisance et Croisière - Association à but non lucratif régie par la loi de 1901 - Logiciel libre Joomla sous licence GNU/GPL ♦ V03.9.28